Kosovo, terre serbe face à la falsification de l’Histoire

    2434

    On ne peut laisser s’installer sans réagir, le mensonge inique des albanais du Kosovo et le silence criminel et complice des occidentaux face à l’entreprise de falsification de l’histoire, qui veut faire des serbes des envahisseurs, et des albanais du kosovo des victimes… 
    La tentative d’éradication des traces de la présence serbe par la destruction systématique des lieux de mémoire et d’histoire, religieux ou culturels, doit nous inciter à rester vigilants.

    Saint Sava l’Illuminateur des Serbes,
    Egal-aux-Apôtres
    1174-1236

    Au Kosovo-Métochie, en 2004 lors des pogroms antichrétiens :
    un Albanais du kosovo arrache la croix du clocher d’une église en feu.

    3/4 des lieux religieux existaient avant l’an 1459!
    N’OUBLIONS JAMAIS
    LE VANDALISME
    Au Kosovo-Métochie
    -174 objets de culte détruits
    -33 sites culturels et historiques détruits
    -10.000 icônes, objets religieux artistiques et liturgiques détruits
    -5.261 pierres tombales détruites ou endommagées
    -256 cimetières serbes orthodoxes profanés
    -50 cimetières n’ont plus unes seule tombe intacte
    Note: 236 bâtiments religieux serbes visés depuis 1999 ( 61 sont classés comme patrimoine national, 1 comme propriété culturelle de signification exceptionnelle, pour 4 patrimoines mondiaux de l’UNESCO)
    Depuis 1999, 250.000 serbes ont été expulsés. 3500 ont été tués ou kidnappés.

    PROTEGEONS
    LE PATRIMOINE MONDIAL
    DE L’UNESCO

    Le patrimoine mondial de l’UNESCO est menacé aux portes des valeurs chrétiennes et européennes de civilisation:

    Visoki Dečani, XIVe siècle, 1327
    Patriarcat de Peć, XIIIe siècle
    Eglise Bogorodica Ljeviška, XIVe siècle
    et Gračanica, XIVe siècle

    Autre patrimoine serbe orthodoxe au Kosovo-Métochie:

    1350 lieux de culte chrétien serbe orthodoxe
    1181 églises
    113 monastères
    48 ermitages
    8 chapelles attachées à des monuments et ossuaires
    534 anciens cimetières serbes
    96 forteresses et vieilles cités
    14 châteaux de seigneurs féodaux serbes
    1194 noms de lieux serbes

    Dans un espace occupé par le Kosovo-Métochie, il est à remarquer qu’il y a une trace du passé serbe approximativement tous les 2,5 km du territoire: église, monastère cimetière, tour ou château féodal.

    Dans un espace occupé par le Kosovo-Métochie, il est à remarquer qu’il y a une trace du passé serbe approximativement tous les 2,5 km du territoire: église, monastère cimetière, tour ou château féodal.

    Ruines de la résidence patriarcale de Peć, siège de l’Eglise orthodoxe serbe depuis le XIIIe siècle

    Lieu du trône patriarcal depuis le XIIIe siècle

    Tombe de l’archevêque Gabrilo II/XIVe siècle

    Patriarcat de Peć (XIIIe siècle) Patrimoine mondial de l’UNESCO

    Icône miraculeuse de la Sainte Mère de Dieu de Peć

    Dečani, naos du temple contenant l’inscription en Vieux Slavon d’Eglise
    concernant les fresques peintes sur ordre de l’empereur serbe Duchan
    au milieu du XIVe siècle
    Charte de Dečani de 1335 témoignant indubitablement
    de la présence démographique  serbe dans ce lieu
    Monastère de Dečani XIVe siècle
    Patrimoine mondial de l’UNESCO
    Saint roi serbe Stephane [Dečanski]
    fresque du XIVe siècle le montrant présentant une église
    Dynastie Nemanjić, arbre généalogique
    Fresque au monastère orthodoxe de Dečani
    XIVe siècle
    Patrimoine mondial de l’Unesco
    Gračanica
    Roi serbe Miloutin
    Inscription du XIVe siècle
    Sainte Hélène d’Anjou, Reine serbe
    (Mère du saint roi Miloutin)
    Monastère serbe de Gračanica/ XIVe siècle/ Patrimoine mondial de l’Unesco
    Roi serbe Miloutin tenant une reproduction miniature 
    de Gračanica doté par lui, 1318 A.D.
    Portraits ( Fresque) de la dynastie des Nemanjić
    Sainte Mère de Dieu Ljeviška avec le Christ
    Eglise orthodoxe serbe de la Mère de Dieu Ljeviška/XIVe siècle Patrimoine mondial de l’Unesco
    Roi serbe Miloutin Bienfaiteur de Ljeviška

    Selon le Journal Officiel de „Kosova“(id est ex Kosovo serbe selon la terminologie actuelle en vigueur depuis l’agression de l’Otan et de ses séides européens), la constitution de „Kosova“ assurera la protection de tous les lieux serbes d’importance historique, religieuse ou culturelle…

    ce qui suit montre la valeur de telles lois et leur application… sans réaction des étatsuniens et de leurs valets européens! 
    La légende anglaise dit: Zones spéciales protégées, sous la protection (sic!) des albanais du Kosovo
    Falsification des livres d’histoire  de l’école élémentaire (7ème) à Pristina
    Invasion de l’Arbria par l’état serbe Raska
    Etat serbe Raska et son empiètement sur le sol Arbrien!

    Tentatives des albanais du Kosovo pour falsifier l’histoire:

    1.Tentative de falsification de l’histoire par les Albanais du Kosovo1. Les historiens albanais du Kosovo prétendent que les serbes sont des „occupants“ du territoire de Kosovo-Métochie et qu’ils se sont emparés de toutes les possessions et institutions de l’Eglise, y compris les monastères qu’ils prétendent avoir eu au temps de la dynastie des Nemanjić, mais en fait, ils volent le passé du peuple serbe et s’attribuent ses succès et les accomplissements de la dynastie serbe des Nemanja.

    Les faits historiques
    1. L’histoire officielle confirme le fait que les autres slaves et les serbes s’installèrent dans la péninsule balkanique aux VIe et VIIe siècles ( Cf. Konstantin Jiricek,“ Histoire des Serbes“). Les faits historiques sont étayés par des documents, des chartes et des actes ( per ex. la charte fondatrice du monastère de Dečani, la charte de l’empereur Duchan, du roi Miloutin, etc). La charte du monastère de Dečani témoigne, par son contenu et la période de sa rédaction de la souveraineté de la dynastie de Nemanjić ainsi que la dotation des bâtiments qu’ils fondèrent. Les inscriptions des monastères et des églises orthodoxes serbes en vieux slavon d’Eglise, prouvent sans doute aucun la véracité des fondations serbes tout comme les peintures de fresque portent témoignage de la bienfaisance et de la spiritualité des membres de la dynastie des Nemanjić, particulièrement manifestes sur le territoire de Kosovo-Métochie.

    Tentative de falsification de l’histoire par les Albanais du Kosovo
    2. Les albanais du Kosovo prétendent être une population indigène du Kosovo-Métochie.

    Les faits historiques
    2. D’innombrables et relativement nombreux toponymes de la région de Skodder et dans la vallée de la rivière Beli Drim, témoignent éloquemment de l’existence en ce lieu d’une authentique communauté serbe. Un grand éventail de toponymes d’Albanie du Nord sont d’origine slave et furent enregistrés comme procures, dans les frontières du monastère de Dečani, comme par exemple Dobërdoll (Добри Дол), Greben (Гребен) Lluzha (Лужане ) Maja Urishtes
    (руншта) Radogash (радогошта) Skatinë (слатина) Skrobotska, tributaire de Vrmosa en Velika Malesija et la cité actuelle de Tropojë ( Tрebopolje ).

    Tentative de falsification de l’histoire par les Albanais du Kosovo
    3. Les historiens albanais du Kosovo, prétendent que la charte du fondateur du monastère de Dečani fut rédigée 5 ans avant la construction du monastère, citant en même temps l’Acte de Skandar de 1485, et citant certains noms albanais qu’il contient comme argument.

    Les faits historiques
    3. La charte serbe de fondation du Monastère de Dečani contient des informations démographiques irréfutables sur les peuplements serbes au Kosovo et en Métochie. Celles-ci et d’autres présences ethniques existant dans ces lieux sont authentifiées par les chartes édiévales serbes et les cadastres subséquent de Skadar de 1416 et 1417, y compris les actes turcs pour le district dirigé par Vuk Brancović et pour le pachalik de Skadar en 1485. Les nombres de slaves vivant dans la région de Skadar sont grafiquement établis par la figure qui dit, selon le recensement de 1416 que plus de la moitié du centre ville de Skadar étaient slaves.

    Tentative de falsification de l’histoire par les Albanais du Kosovo
    4. Fahri Zhari déclare les fats selon lesquels Stephane Nemanja, portait originellement le titre monastique albanais de dorezon deshimtar I madh, disant sans preuve que ce ne fut que plus tard qu’il reçut le titre de Joupan (gouverneur d’un comté) sous l’influence des slaves.

    Les faits historiques
    4. Parmi les slaves, le titre monarchique de Joupan existait dès le VIIIe siècle, comme en témoigne la chronique du prêtre Dukljanin (Seconde moitié du XIIe siècle) et la charte de Chilandar ù Stéphane Nemanja parlait de lui-même comme “ Grand Joupan.“

    Tentative de falsification de l’histoire par les Albanais du Kosovo
    5. Les historiens albanais du Kosovo avancent la thèse selon laquelle le code de l’empereur Douchan est clairement influencé par les lois et le système albanais, essayant une fois de plus de s’approprier les réalisations des dynasties serbes par uneffort de démontrer „la supériorité“ des albanais, et leurs grands accomplissements ostensibles dans le domaines de l’Etat, et en particulier dans la législation et l’application du droit, faisant ainsi le portrait d’une société albanaise „équitable et progressiste“ depuis le Moyen Âge.

    Les érudits sont tout à fait au courant du fait que l’empereur serbe Douchan le Grand, écrivit le célèbre Code de Douchan (apprové en 1349 et révisé en 1354) inspiré par certaines lois byzantine et par l’idéologie byzantine.
    Lieux saints orthodoxes détruits et endommagés au cours des 5 premiers mois de l’administration provisoire de l’O.N.U. du Kosovo et de la Métochie (du 13 juin jusqu’à la mi-novembre 1999)
    Églises et monastères détruits au Kosovo et en Métochie le 17 mars 2014
    Lieux des attaques et des affrontements du 17 au 22 mars 2014
    Patrimoine spirituel serbe au Kosovo et en Métochie
    Richesses naturelles du Kosovo et de la Métochie
    Et le but de tout cela?
    Est-ce la grande Albanie???
    NON MERCI!
    NO THANKS!
    NEIN DANKE!
    NO GRAZIE!
    JO MERCI!

    Не, хвала!!!

    Косово је Србија!

    Bataille du Kosovo 1389