Grande guerre : 5000 serbes se réfugient en Corse

    5101

    C’est un épisode méconnu de la première guerre mondiale. De 1915 à 1918, 5000 serbes ont trouvé refuge dans l’île. Un millier d’entre eux était installé sur la commune de Bocognano.  Rencontre.

    La mairie de Bocognano était pleine à craquer ce samedi matin. Le grand homme qu’on est venu écouter raconte l’histoire du millier de réfugiés serbes défaits par l’empire austro-hongrois et  installés au village entre 1915 et 1918. Une découverte pour la plupart des villageois, une histoire encore pleine d’inconnus sur lesquels travaille l’historien serbe Zoran Radovanovic

    „mon peuple (attaqué par l’empire austro hongrois) s’est enfui de sa patrie en traversant les montagnes albanaises…  Ils sont arrivés en Grèce à corfou d’où ils ont été transportés en France et plus précisément en Corse par les bateaux, on ne sait pas exactement  encore pourquoi le gouvernement français a choisi de les placer en Corse mais on sait qu’il y avait des accords franco-serbes à l’époque.“

    Ici les réfugiés ont vécu d’agriculture, d’élevage et sont presque tous repartis  après-guerre. Les traces de leur passage sont rares. Sauf cette pierre tombale, celle d’un médecin mort et  enterré ici. L’historien la découvre pour la première fois dans une émotion palpable. Car sa mémoire a toujours été entretenue,

    Impossible d’oublier ici que cette première guerre mondiale est bien née, par son front oriental, sur les rives de la Méditerranée. Cette première rencontre pourrait bien devenir la base d’un projet d’échange approfondi entre Bocognano et la Serbie.

    En attendant l’association Per a Pace, à l’origine de ces découvertes et initiatives, prépare la traduction en français du livre que  Zoran Radovanovic a consacré aux 5000 serbes réfugiés dans toute la Corse. Une publication prévue pour l’année prochaine.

    Un reportage de Florence Antomarchi et Laura-Laure Galy sur un montage de Frédéric Guichard.

    Zoran Radovanovic, historien amateur
    Bernadette Miniconi, habitante
    Achille Martinetti, maire de Bocognano