Les Serbes ne font pas confiance aux pays occidentaux

    123

    Les déclarations faites par Vladimir Poutine sur le Kosovo lors de sa visite officielle à Belgrade témoignent de la ferme détermination de Moscou à participer activement à la résolution du problème et ce d’autant plus que les Serbes ne font pas confiance à la diplomatie occidentale, a indiqué le diplomate serbe Srecko Djukic.

    Les spécialistes serbes du droit international et des problèmes du Kosovo se sont toujours demandé s’il régnait un plein consensus entre Moscou et Belgrade au sujet du Kosovo, a déclaré le vétéran de la diplomatie serbe Srecko Djukic.

    Selon ce dernier, lors de sa conférence de presse conjointe avec Vladimir Poutine, le Président serbe Aleksandar Vucic n’a pas parlé du Kosovo, alors que son homologue russe a explicitement exposé la position de Moscou sur cette question.

    Continuer à la page suivante