Les Serbes bloquent une route après le viol d’une fille de 12 ans par un migrant

    6423

    Ils ont bloqué une route à la suite du viol d’une fille de 12 ans par un migrant à Šikara, près de Sombor en Vojvodine (Serbie). Un certain nombre de ces individus en transit ont été imposés aux habitants du village en attendant leur acheminement vers les pays de leurs rêves…

    Les migrants cherchent en effet à aller à l’Ouest, vers l’Italie, l’Allemagne ou la France. En Serbie ils ne sont que de passage mais certains en profitent néanmoins pour voler dans des fermes, piller des propriété ou comme à Šikara violer des filles. Une criminalité en augmentation constante.

    Cela, la population serbe ne l’admet pas et les cas de course aux migrants se multiplient dans une Serbie qui, répétons-le, n’a pas cette question des (faux) réfugiés comme problème principal. La faute initiale en revient à la Grèce de Tsipras qui laisse passer la horde indésirable. Cette dernière est quelque peu bloquée en Serbie car au nord la Hongrie a fermé sa frontière, à l’ouest la Croatie et la Slovénie verrouillent aussi leur frontière et les migrants, qui sont pourtant en majorité musulmans, rechignent à se rendre dans les seules entités musulmanes des Balkans, l’Albanie, le Kosovo occupé et la partie musulmane de la Bosnie.

    Ils se méfient des pays orthodoxes et ne songent qu’à une chose, rejoindre les pays de la laïcité, protestants et papistes…