Le tour de Serbie : Kragujevac

    2162

    Kragujevac (en serbe cyrillique : Крагујевац) est une ville serbe située dans le district de Šumadija. Kragujevac est le centre administratif du district. Au recensement de 2011, la ville intra muros comptait 150 835 habitants et son territoire métropolitain, appelé Ville de Kragujevac (Град Крагујевац et Grad Kragujevac), avec les cinq municipalités qui le composent, 179 417.

    Kragujevac est, par sa population, la quatrième ville de Serbie après Belgrade (1 659 440 hab), Novi Sad (370 101 hab) et Niš (250 518 hab). Elle est située sur les rives de la rivière Lepenica.

    La ville a été fondée en 1476. Entre 1818 et 1839, sous le règne du prince Miloš Obrenović, Kragujevac fut la capitale de la Principauté de Serbie. Le premier lycée du pays y ouvrit ses portes en 1833, ainsi que la première imprimerie du pays. La ville fut dotée d’un Théâtre national en 1835, puis d’une Académie militaire en 1837. Après la Haute école de Belgrade, une université y fut créée en 1838 et l’actuelle Université de Kragujevac y fut instituée en 1976.

    Kragujevac est également connue pour ses usines d’armement et pour l’usine de construction automobile

    Géographie

    Kragujevac est située au centre de la Serbie dans la région géographique de la Šumadija (Choumadie), sur les bords de la rivière Lepenica. Elle est entourée par les monts Rudnik, Crni vrh et par les Gledićke planine (922 m). Le mont Crni Vrh, qui culmine à 707 m, est situé à l’est de la ville et s’étend entre les rivières Lepenica, Ždraljica, Belica et Velika Morava ; parmi ses sommets les plus importants, on peut citer les monts Selakovo brdo (541 m) à Velika Sugubina, Kotrljane (570 m) à Bukorovac, Drenak (553 m) à Gornje Komarice et Pečene Livade (500 m) à Donje Komarice. Les Gledićke planine, ainsi nommées d’après le village de Gledić près de Kraljevo, culminent à 922 m au mont Samar ; sur le territoire de la Ville de Kragujevac, elles sont bordées par les rivières Lepenica, Grošnicka reka, Ždraljica, Pčelička et Dulenska reka et leurs pics les plus importants sont la Stražara (652 m) à Donja Sabanta, le Guvnište (657 m) à Velike Pčelice, le Klik (517 m) à Grošnica, la Vučja kosa (587 m), le Crni vrh (895 m), le Gomile (793 m), l’Iverak (777 m) et le Veliki vis (778 m). Au nord-ouest de Kragujevac, la municipalité de Stragari s’étend en partie sur les pentes sud-est des monts Rudnik ; sur le territoire de la Ville, les pics principaux de cette montagne sont le Pavitlije (854 m) et la Garevica (829 m).

    Le territoire de la Ville de Kragujevac, riche en sources, est parcouru par de nombreuses rivières. La Lepenica prend son origine dans les monts Gledićke planine et se jette dans la Velika Morava après une course de 48 km ; elle reçoit les eaux de nombreux petits affluents comme la Dračka reka, le Divostinski potok, l’Erdoglijski potok, le Sušički potok, la Petrovačka reka et le Cvetojevački potok sur sa gauche, ou encore la Grošnička reka, la Ždraljica, le Bresnički potok et le Kormanski potok sur sa droite. Parmi les autres rivières importantes de la région figurent la Dulenska reka (37,5 km), qui unit ses eaux à celles de la Županjevačka reka pour former le Lugomir, la Belica (34,5 km) et l’Osanica (28 km), ces trois rivières appartenant au bassin versant de la Velika Morava. La municipalité de Stragari, quant à elle, est traversée par la Jasenica (70 km), la Srebrnica(12 km) et la Gruža (77 km). La Jasenica et la Gruža sont également des affluents de la Velika Morava.

    Architecture

    Kragujevac offre une architecture extrêmement variée. Si l’architecture de la période turque a aujourd’hui complètement disparu, certains édifices témoignent d’une influence de cette architecture sur les constructions plus occidentalisantes du début du xixe siècle, au moment où Kragujevac était la capitale de la Principauté de Serbie, officieusement autonome vis-à-vis de la Sublime Porte. Dans cet esprit de fusion entre les styles orientaux et occidentalisants, on peut citer le konak Amidža, un konak construit par le prince Miloš Obrenović dans les années 1820 dans un style typiquement balkanique ; cet édifice faisait à l’origine partie d’un grand ensemble construit par le prince pour sa famille et dont il reste le seul vestige. Cette architecture allait perdurer en Serbie pendant toute la première moitié du xixe siècle, ainsi qu’en témoignent d’autres réalisations plus tardives du prince Miloš à Belgrade, comme le konak Milošev (1829-1831) et le konak de la princesse Ljubica (1829-1831).

    L’église de la Descente du Saint-Esprit a également été construite sur les ordres du prince en 1818 ; l’intérieur de l’édifice fut décoré entre 1818 et 1822. Le nouveau clocher de l’église a été édifié en 1859.

    L’Ancien parlement de Kragujevac fut édifié dans la cour de l’église. La première réunion de l’Assemblée de Serbie y eut lieu en 1859. C’est également à cet endroit qu’eut lieu, en 1878, la ratification du Traité de Berlin qui accordait à la Serbie une indépendance totale vis-à-vis de l’Empire ottoman. Le bâtiment, rénové en 1992, abrite aujourd’hui une partie des collections du Musée National. La résidence du prince Michel a été construite en 1860. Encore une fois, son architecture illustre le mélange des trditions locales et de la tradition architecturale européenne. Le bâtiment accueille lui aussi une partie des collections du Musée national. Les bâtiments actuels du Premier lycée ont été construits entre 1884et 1888, selon des plans conçus par le Ministère du génie civil. Il est un des plus anciens bâtiments de Kragujevac édifiés dans un syle européen, dans la lignée des anciens bâtiments construits en 1833.

    Parmi les constructions du xxe siècle, on peut citer le Musée mémorial du 21 octobre, un édifice en briques rouges de 33 tourelles dessiné par les architectes Ivan Antić et Ivanka Raspopović et construit en 1975-1976. Les reliefs des portes d’entrée sont dus au sculpteur et académicien Nikola Janković.

    Tourisme

    Kragujevac offre des possibilités d’hébergement pour les touristes, hôtels et pensions, comme la Pansion President située dans le centre ancien, un des établissements les plus luxueux de la ville. Outre ses salles ou terrains de sport, Kragujevac possède également une plage située au bord du lac Šumarice, à km du centre en direction de Gornji Milanovac. On y trouve aussi des espaces verts, dont le Veliki park, le « Grand parc », qui a été créé en 1898 et couvre une superficie de 10 ha ; c’est un des lieux de promenade privilégiés des habitants. Une des curiosités de la ville est son Akvarijum, qui a ouvert ses portes le  ; il se trouve dans la Faculté de sciences naturelles et de mathématiques de l’Université de Kragujevac et compte 350 aquariums, répartis sur 200 m2 ; on y abrite de nombreuses espèces de plantes aquatiqueset de poissons des zones tempérées comme des zones tropicales ; il accueille également une écloserie pour certaines espèces menacées. La ville offre aussi des possibilités pour les noctambules qui peuvent passer la nuit dans des pubs et des discothèques.

    Les montagnes qui entourent Kragujevac, et notamment les monts Rudnik, sont propices à la randonnée ou à la promenade. La chasse y est une activité de loisir privilégiée ; elle est encadrée par des associations comme la Société de chasse Srebrnica (en serbe : Lovačko udruženje Srebrnica) à Stragari, qui étend son activité sur une superficie de 13 188 ha ; on y rencontre par exemple le daim, le mouflon, le sanglier, le lapin, le faisan et la perdrix. La station thermale de Banja Voljavča est également située sur le territoire de la municipalité de Stragari.

    Les amateurs d’histoire et de culture peuvent visiter le centre ancien et les musées de Kragujevac, ainsi que les nombreux monastères orthodoxes serbes qui se trouvent dans le voisinage de la ville. Parmi ceux-ci, on peut citer les monastères de Divostin et de Drača, qui se trouvent sur le territoire de la municipalité de Stanovo. Divostin, situé à km de Kragujevac, a été fondé à l’époque du despote serbe Stefan Lazarević au début du xve siècle et Drača, situé à km de la ville, créé à une date inconnue, possède une église dédiée à Saint-Nicolas et construite en 1735 sur le site d’une église plus ancienne. Sur le territoire de la municipalité de Stragari et sur les pentes des monts Rudnik se trouvent trois monastères importants. Le monastère de Voljavča, dédié aux saints archanges Michel et Gabriel, est situé à kmde Stragari et a été fondé au xve siècle par Mihailo Končinović, un puissant seigneur féodal de l’époque, à l’emplacement d’une église remontant au xie siècle. Le monastère de l’Annonciation du mont Rudnik, situé à km de Stragari, dédié à l’Annonciation, est mentionné pour la première fois en 1372 et a sans doute été fondé à l’époque du roi Stefan Dragutin (xive siècle) ; l’église du monastère abrite une iconostase en bois gravé et peint représentant une Crucifixion datant des années 1690. Le monastère de Petkovica, quant à lui, a été édifié entre la fin du xiiie siècle et le milieu du xive siècle. D’autres monastères encore sont situés sur le territoire de la Ville de Kragujevac : celui de Grnčarica à Korman (xvie siècle), ceux de Denkovac et de Lipar à Gornja Sabanta, celui de Prekopeča à Prekopeča et ceux de Raletinac et de Sarinac à Velike Pčelice. Tous ces établissements religieux relèvent de l’éparchie de Šumadija.

    source : fr.wikipedia.org