Le père Sava : « Sans la protection des Nations Unies on ne pourrait pas vivre au Kosovo »

    147

    Le père Sava dirige le monastère de Decani, enclave serbe en plein fief historique de la guérilla de l’UCK. Il se bat depuis vingt ans contre les extrémistes albanais.

    Difficile de trouver un autre terme qu’« oasis » pour exprimer le sentiment qui saisit le visiteur en arrivant au monastère de Decani, à l’ouest du Kosovo, dans la vallée de la Drenica. Un bijou d’architecture byzantine, construit au XIVe siècle, abrité par des montagnes boisées, posé le long d’une rivière, au milieu d’une plaine fertile. Une église de marbre blanc, des portes sculptées monumentales, des fresques peintes et tout autour le bâtiment où vivent vingt moines orthodoxes. Un lieu classé au patrimoine de l’Unesco, mondialement connu, mais toujours protégé par un détachement de la KFOR. Des soldats slovènes le jour où nous nous y rendons.

    continuez à la page suivante