KOSOVO: UN CONSEILLER DU PREMIER MINISTRE “SUSPECT” DE CRIMES DE GUERRE

    159

    Un conseiller du Premier ministre Ramush Haradinaj, a été interrogé en qualité de “suspect” dans l’enquête sur les allégations de crimes de guerre durant la guerre du Kosovo, a indiqué jeudi son avocat à l’AFP.

    Sylejman Selimi, 48 ans, a été interrogé mercredi à Pristina par des représentants du parquet du tribunal spécial installé à la Haye.

    “Comme il est interrogé comme suspect, le procureur a deux options: la première de mettre un terme aux investigations” le visant, la deuxième “de l’inculper s’il pense avoir suffisamment de preuves”, a déclaré Tomë Gashi.

    Selimi est un ancien officier supérieur de l’Armée de libération du Kosovo (UCK), la guérilla indépendantiste kosovare albanaise qui avait combattu les forces serbes en 1998-99 (plus de 13.000 morts en grande majorité kosovars albanais).

    Un tribunal local l’a déjà condamné en 2016 à sept ans de prison pour des actes de torture commis dans un centre de détention de l’UCK.

    Ecroué durant l’enquête, il a été libéré fin janvier, puis immédiatement nommé conseiller politique par Ramush Haradinaj, lui-même un ancien haut responsable de l’UCK.

    continuer à la page suivante