Deux députés serbes de nouveau visés par des mandats d’arrêt internationaux

    183

    Un tribunal de l’ONU a annoncé mardi s’être de nouveau saisi de l’affaire concernant deux députés serbes accusés de subornation de témoins dans des procès de l’ultranationaliste Vojislav Seselj, car les témoins « craignent pour leur vie » en Serbie.

    Après avoir ordonné en juin 2018 le renvoi à la justice serbe de l’affaire, le Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI), qui siège à La Haye, a émis de nouveaux mandats d’arrêt internationaux à l’encontre des deux accusés.

    continuez à la page suivante