Davantage d’enfants atteints de maladies malignes en Serbie à la suite des bombardements de l’OTAN

    563

    Une augmentation des maladies malignes chez les enfants de cinq à neuf ans à la suite du bombardement de l’Alliance de l’Atlantique Nord (OTAN) en 1999 montre les résultats préliminaires d’une étude médico-scientifique.

    Darko Laketic, président de la commission parlementaire chargée d’enquêter sur les conséquences de ces attaques sur le territoire serbe, a déclaré aujourd’hui au quotidien Politika qu’il s’agit principalement de troubles sanguins malins.

    Il a ajouté que le rapport avait été établi par cet organisme en coopération avec l’Institut Jovanovic Batut de Milan, consacré à l’étude et au suivi multiforme de la santé de la population du pays, et qu’il comprenait un groupe de jeunes âgés de zéro à 18 ans.

    continuer à la page suivante