Comment saint Nicolas rassemble catholiques et orthodoxes

    359

    Catholiques et orthodoxes fêtent ensemble ce 6 décembre (19 décembre calendrier julien) saint Nicolas de Myre à Bari, en Italie, où sont conservées ses reliques. Un grand moment de foi amplifié par la décision de rendre obligatoire la fête liturgique du saint patron dans toutes les églises d’Italie.

    À Bari, comme pour la fête de sa translation — le 9 mai chez les catholiques et le 22 mai chez les orthodoxes – la fête liturgique de saint Nicolas, les 6 et 19 décembre, draine des foules immenses de pèlerins catholiques et orthodoxes, autour de sa relique conservée depuis plus de 900 ans dans la crypte de la basilique construite à son intention entre 1087 et 1197. Un moment de piété d’autant plus ressenti cette année que les évêques italiens ont décidé de rendre obligatoire sa fête liturgique dans toutes les églises d’Italie et qu’il arrive quelques mois après le pèlerinage mémorable de la relique du saint en Russie.

    Continuer à la page suivante