Cinq policiers serbes inculpés pour l’incendie de l’ambassade américaine

    2099

    Cinq policiers serbes ont été inculpés, soupçonnés de ne pas s’être interposés pour empêcher l’incendie volontaire de l’ambassade américaine à Belgrade en 2008, lors d’une manifestation contre l’indépendance du Kosovo, a indiqué mardi le parquet.

    Les cinq policiers sont accusés d’avoir « commis un acte grave contre la sécurité générale, d’avoir abusé de leurs fonctions », a précisé à l’AFP une porte-parole du bureau du procureur en charge de l’affaire. Ces hommes, dont l’identité n’a pas été révélée, ont omis d’assurer la sécurité de l’établissement pendant et après cette manifestation.

    21 février 2008
    L’ambassade américaine à Belgrade avait été mise à feu le 21 février 2008, lors de débordements en marge d’une manifestation organisée par les autorités de l’époque pour protester contre la proclamation unilatérale de l’indépendance du Kosovo déclarée trois jours auparavant.

    Acquittement
    En septembre 2012, la justice serbe avait acquitté, faute de preuves, un jeune homme, Milan Zivanovic, soupçonné d’avoir participé à la mise à feu de l’ambassade. Il avait toutefois reçu une peine d’un an de prison pour avoir été interpellé en possession d’une veste en cuir, d’une paire de gants et d’un chargeur pour téléphone portable volés dans l’ambassade américaine.

    Condamnation
    En 2016, une personne a été condamnée à cinq mois avec sursis, deux autres ont été acquittées, alors que la procédure a été interrompue contre un quatrième inculpé en raison de son décès. La justice serbe a, par ailleurs, ordonné en appel que sept inculpés soient rejugés.

    Kosovo
    L’indépendance du Kosovo a été reconnue à ce jour par plus de 110 pays, dont les Etats-Unis et la majorité des pays de l’Union européenne. Soutenue par la Russie, la Serbie refuse de reconnaître cette indépendance et considère toujours le Kosovo comme sa province méridionale.

    source : 7sur7