20 ans après les bombardements de l’Otan – la «carte médicale» serbe

    169

    Cancers, infertilité et troubles psychiques, tels sont les effets collatéraux de la «thérapie» appliquée par l’Otan à la Yougoslavie il y a une vingtaine d’années. Belgrade entend étudier et prouver le lien entre les bombardements de l’Alliance et les tendances médicales alarmantes dans le pays. Sputnik s’est entretenu avec des spécialistes.

    En bombardant sciemment tous les sites qui étaient désignés comme dangereux pour l’environnement, l’Otan se livrait à un génocide, la destruction d’un tel site déclenchant inévitablement une catastrophe écologique dans toute la région, a déclaré à Sputnik la neurochirurgienne Danica Grujicic qui dirige le service de neuro-oncologie au Centre clinique de Serbie.

    continuez à la page suivante