Vinci remporte la concession de l’aéroport de Belgrade

1255

Cette concession de 25 ans recouvre le financement, l’exploitation, la maintenance mais aussi l’élargissement  et la rénovation du terminal de l’aéroport et du système de pistes existants. Le contrat prévoit 1,5 milliard d’euros d’investissements. Vinci Airports décroche sa première implantation en Europe du sud-est.

Vinci Airports débarque dans un nouveau pays. La filiale de la dynamique branche Concessions de Vinci, qui gère déjà 35 aéroports dans 7 pays (France, Portugal, Cambodge, Japon, République dominicaine, Chili et Brésil pour plus de 130 millions de passagers par an) va étendre son activité à la Serbie et, plus largement, à l’Europe du sud-est, zone où l’entreprise n’était pas encore présente. La première ministre serbe Ana Brnabic a en effet annoncé samedi que la filiale du groupe français avait obtenu la concession de l’aéroport de Belgrade. Un chantier sur 25 ans, et un contrat qui va permettre de totaliser quelque 1,5 milliard d’euros d’investissements. « La meilleure offre était celle de la compagnie française Vinci (…) sur la base de critères financiers, techniques et juridiques », a déclaré Ana Brnabic.

« Au total, il s’agira, pendant les vingt-cinq ans de concession, de près de 1,5 milliard d’euros de revenus, à la fois financiers et ceux concernant les investissements », a-t-elle ajouté. Quatre autres consortiums internationaux étaient en lice. Le président serbe Aleksandar Vucic a déclaré pour sa part que Vinci Airports, quatrième concessionnaire mondial d’aéroports (pour un chiffre d’affaires total géré de 2,7 milliards d’euros annuel en 2016), avait proposé 501 millions d’euros pour la concession et 732 millions d’euros d’investissements dans le développement de l’aéroport et dans sa reconstruction.

Signature sous 60 jours

« Il y aura par ailleurs une taxe de concession, entre 4,3 et près de 16 millions d’euros, qui sera versée à l’État chaque année », a précisé Aleksandar Vucic. Plus concrètement, le contrat couvre le financement, l’exploitation, la maintenance, mais aussi l’élargissement et la rénovation du terminal de l’aéroport et du système de pistes existant a détaillé Vinci, dans un communiqué. Il devra être signé dans un délai de 60 jours, selon la décision adoptée la veille par le gouvernement serbe.

Vinci Airports « s’emploiera à améliorer les conditions d’exploitation de l’aéroport pour permettre à Air Serbia », qui assure 50 % du trafic passagers de l’aéroport « de proposer de nouveaux vols long-courriers dans le cadre de sa stratégie de hub », a expliqué le concessionnaire. « L’aéroport de Belgrade deviendra ainsi le hub » (la base, NDLR) de l’entreprise française en Europe du Sud-Est, « une zone dans laquelle elle n’était pas implantée jusqu’à présent », s’est félicité le directeur général de Vinci Concessions et président de Vinci Airports, Nicolas Notebaert, cité dans le communiqué.

Le plus grand aéroport des Balkans

« Je pense que c’est un signal extraordinaire non seulement pour la voie européenne de la Serbie, mais (aussi) pour des investisseurs » potentiels, a déclaré de son côté le président serbe. Le Mouvement de citoyens libres, l’une des forces de l’opposition, a critiqué dans un communiqué la « non-transparence » du gouvernement dans ce dossier et dénoncé sa décision d’accorder la concession « à défaut d’une étude sérieuse sur son bien-fondé économique ». Selon Aleksandar Vucic, les estimations de Vinci prévoient 10 millions de passagers d’ici 2030 et 15 millions à la fin de la période des 25 ans.

5,3 millions de passagers

L’aéroport Nikola Tesla de Belgrade est le plus grand aéroport des Balkans, avec 5,3 millions de passagers en 2017, une hausse de 9 % par rapport à l’année précédente, selon des chiffres publiés en début de semaine par l’aéroport. Son bénéfice devrait être de 29 millions d’euros pour 2017, selon la même source. Le gouvernement serbe contrôle 83 % des parts de l’aéroport.

source : lemoniteur.fr

Komentari