(VIDEO) Colonel Jacques Hogard – « J’ai protégé les Serbes et ce sont mes amis »

821

Jacques Hogard (né le  à Saint-Mandé – Seine) est un colonel, ancien officier parachutiste de la Légion étrangère, de nationalité française.

Sa décision de porter secours aux communautés monastiques en danger et de protéger les monastères orthodoxes, notamment celui de Devič victime en juin 1999 des pires exactions de la part des rebelles albanais de l’UCK, lui vaudra la remise de la plus haute distinction de l’Église serbe orthodoxe, l’ordre de Saint Sava. Revenant sur ces événements dans son ouvrage L’Europe est morte à Pristina (2014), il dénonce la politique occidentale et en particulier française qui aura pour conséquence « la victoire de fait de l’UCK, organisation caractérisée par son triple visage mafieux, islamiste et terroriste et (la) prise de contrôle par la terreur, l’épuration ethnique et culturelle d’une terre chrétienne, à haute valeur spirituelle et identitaire pour les Serbes. », préfiguration de ce qui pourrait survenir sur le sol français dans un avenir proche. Le 10 décembre 2014, il reçoit à Belgrade le Prix « Ivo Andric » de l’Académie pour cet ouvrage traduit et édité en serbe (Voir : Žak Ogar : « Evropa je skončala u Prištini« ) et en italien (« l’Europa è morta a Pristina« ).

Le colonel Hogard prend sa retraite anticipée en 2000. Il fonde et dirige depuis EPEE, une entreprise spécialisée en intelligence stratégique et en diplomatie d’entreprises à l’international (www.epee.fr), ainsi qu’une société de conseil et d’ingénierie de sûreté à l’international (ESEI, www.esei.fr). Jacques Hogard est diplômé du CPA (Centre de Perfectionnement aux Affaires), Executive MBA d’HEC.

Le 13 mai 2009, avec un certain nombre d’autres anciens officiers de l’armée française ayant servi au Rwanda entre 1990 et 1994, il est distingué par un décret du Président de la République et promu au grade d’officier de la Légion d’honneur. Le 22 mars 2017, il est décoré à Belgrade des mains du Président de la République de Serbie, Tomislav Nikolic, de l’ordre de « Milos Obilic » (médaille d’or du courage et de l’héroïsme) pour son action au Kosovo en 1999.

Komentari