Svadba : Un enterrement de vie de jeune fille aux couleurs de la Serbie

    413
    0
    SHARE

    Vous aimeriez vous rendre en Serbie? Avec Svadba, présentée à l’Espace Go,  l’auteure Ana Sokolovic vous y amène en musique. Un voyage de 60 minutes qui vous fera rêver grâce à des voix magnifiques.

    Un opéra serbe a capella

    Originaire de Serbie et habitant Montréal depuis une vingtaine d’années, la compositrice Ana Sokolovic nous offre Svadba, un opéra de chambre écrite dans sa langue maternelle.

    Depuis 2010, son œuvre lyrique a été présentée un peu partout dans le monde. Cette fois-ci, c’est nous, à Montréal,  qui avons la chance d’assister à ce spectacle gracieux. Une ode à la femme, tout en douceur et en charme.

    Après la métropole, Svadba continuera sa route en avril à Milwaukee et en juillet à Hanovre.

    Un enterrement de vie de jeune fille

    Svadba, qui signifie mariage en Serbe, met en scène six jeunes filles qui se réunissent la veille du mariage de l’une d’elle, pour un rituel d’amitié. On enterre sa vie de jeune fille. Il y aura des moments teintés de gaité, de douceur et  d’opposition.

    Sept tableaux s’imbriquent l’un dans l’autre pour mettre en lumière les moments nuancés de ce party féminin.

    Elles dansent, rient et se consolent car elles savent que ce mariage changera leur relation.

    Une joute vocale s’installe alors entre les jeunes filles pour exprimer ces sentiments.

    Des voix modulées plaisantes à entendre

    Lazaroise, Myriam Leblanc incarne la future mariée Milica. Elle possède une voix puissante et agile. Sa présence sur scène assure le « lead » du groupe de façon remarquable.  La finale où Miriam est seule sur les planches met en évidence son talent.

    Elle est entourée de Suzanne Rigden (Danica), Chelsea Rus (Lena), Rose Naggar-Tremblay (Zora), Caroline Gélinas (Nada) et Rachèle Tremblay (Ljubica). Toutes ont fait leur résidence à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal.

    Une mise en scène élégante

    L’harmonie des sept tableaux tient un rythme soutenu.  Il y a des moments savoureux durant le spectacle, tant par l’ambiance qui se dégage sur scène qu’à l’écoute.

    Comme par exemples, le tableau du bain, ou celui du réveil de la future mariée ou encore celui des adieux où Myriam Leblanc (future mariée) est soliste.

    Les six voix (3 sopranos et 3 mezzo-sopranos), la chorégraphie et le livret, qui inclut une contine de la péninsule balkanique, l’alphabet serbe et les traditions du pays, caractérisent bien les couleurs de la Serbie. C’est gracieux et élégant et c’est signé Martine Beaulne!

    À l’affiche

    Svadba, une production de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal,  est présentée à l’Espace Go jusqu’au 31 mars. À découvrir!

    Crédit photos: Yves Renaud, source : arp.media

    18 Shares

    Komentari