« Caričin grad » une ville protobyzantine en Serbie du sud

    484
    0
    SHARE

    Les conférences auront lieu à l’amphithéâtre de la MILC – 35 rue Raulin – Lyon 7e
    Horaire inchangé : 18h
    Entrée libre sans réservation

    Bernard Blavant, CNRS, laboratoire Archimède-MISHA, Strasbourg, co-responsable de la mission franco-serbe de Caričin grad

    Parmi tous les sites urbains balkaniques d’époque protobyzantine, Caričin Grad présente une caractéristique rare et même unique : avoir connu une occupation très brève de moins d’un siècle, entre les années 530-535 et l’année 615, qui est la date de la monnaie la plus récente. Cette particularité est l’un des arguments qui rendent très probable son identification à Justiniana Prima, que fonda Justinien Ier près du lieu de sa naissance, même si cette identification n’est pas, pour l’instant, confirmée par l’épigraphie.
    Caričin Grad offre donc de bonnes opportunités pour appréhender les conceptions urbanistiques du VIe siècle en elles-mêmes, et non, comme le plus souvent, sous forme de modifications apportées à une structure urbaine antérieure. En outre, l’exploration y est relativement facile (ainsi, le repérage des grandes lignes du plan d’un quartier par de grands décapages de surface y est possible), et le terrain répond assez vite aux questions qu’on peut lui poser.

    La conférence fournira un aperçu sommaire des résultats des fouilles anciennes (de 1912 à 1977) et des fouilles menées depuis le début de la coopération franco-serbe en 1978, ainsi qu’une rapide présentation de l’apport de techniques récentes (Lidar et radar-sol) qui ont renouvelé notre vision de la ville. On insistera plus particulièrement sur le paradoxe suivant : alors que Justiniana Prima avait été projetée par Justinien pour être le siège de la Préfecture du prétoire d’Illyricum, les deux seuls grands services d’état dont nous pouvons constater la présence sur le terrain sont l’armée et l’Eglise, l’administration civile paraissant absente. Il s’agit là d’une anticipation d’un modèle proprement médiéval.

    source : mom.fr

    • mercredi 14 mars 2018

    Komentari